PUBLICITÉ

18 novembre 2018


Le Cool FM plus opportuniste que les Marquis






Après avoir défait le 3L de Rivière-du-Loup la veille, les Marquis ont baissé pavillon face au Cool FM de Saint-Georges par la marque de 4-1 samedi soir à Jonquière.
 
Steven Veilleux a été envoyé dans la mêlée pour Saint-Georges et ce dernier a bien fait en stoppant 38 des 39 lancers dirigés vers lui. Du côté de Jonquière, Raphaël Girard était devant la cage des siens et a accordé quatre buts sur 21 tirs.

Les Marquis de Jonquière avaient le feu dans les yeux en première période. Le cerbère du Cool FM s’est signalé à plusieurs reprises pour priver les Jonquiérois de quelques buts. En menant 12 à 6 au chapitre des tirs, les locaux ont passé beaucoup de temps en territoire offensif sans toutefois s’inscrire au pointage. Malgré quatre avantages numériques, la troupe de Benoit Gratton a manqué d’opportunisme et a retraité au vestiaire avec une égalité de 0-0.

Après un premier vingt dominé par les Marquis, la période médiane a été plus compliquée pour la formation jonquiéroise. À la Suite d’un revirement en zone neutre en désavantage numérique, Mathieu Nadeau a remis à Keven Cloutier qui en a profité pour déjouer Raphaël Girard d’un tir précis. Quelques secondes après le furieux combat de Jonathan-Ismaël Diaby face à Hubert Poulin, Tommy Veilleux a doublé l’avance des siens avec un lancer qui a su tromper la vigilance du gardien des Marquis. Les Beaucerons ont continué sur leur lancée en fin de période alors qu’Anthony Verret a servi une brillante passe à Mathieu Nadeau qui a fait scintiller la lumière rouge en échappé. Après 40 minutes de jeu, c’était 3-0 pour Saint-Georges.

Le Cool FM est revenu à la charge dans le troisième tiers. Mathieu Nadeau a fait vibrer les cordages en récupérant le retour de lancer d’Hubert Poulin dès la 4e minute de jeu. À mi-chemin dans la période, Christian Ouellet a noirci son nom sur la feuille de pointage pour faire 4-1, mais ce fut trop peu trop tard pour les locaux. Dans les dernières secondes du match, les bancs des deux équipes se sont vidés pour créer une mêlée générale. Des suspensions sont à prévoir chez les deux formations.

Selon le pilote des Marquis, Benoit Gratton, c’est un concours de circonstances qui a occasionné ce résultat. « Je ne pense pas que ce soit un manque d’effort ni un manque de concentration. Il y a eu un manque d’opportunisme flagrant et le gardien de Saint-Georges a fait le travail. C’est pas mal le résumé de la rencontre », a mentionné ce dernier en entrevue.

Les Éperviers de Sorel seront de passage au Palais des Sports le 23 novembre pour y affronter les Marquis pour la seconde fois de la campagne.

Source: Nicolas Jean

PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2019