PUBLICITÉ

27 octobre 2019


Les jeux de puissance des 3L coulent les Éperviers






Les 3L de Rivière-du-Loup ont pris leur revanche de leur défaite de la veille en l'emportant cette fois au compte de 5 à 4 au Colisée Cardin devant 838 spectateurs.  En fait, les hommes de Benoit Laporte ont inscrit 4 buts sur des jeux de puissance, 4 fois en 5 occasions.  Mais, est-ce le jeu de puissance des 3L qui est efficace ou les unités spéciales à court d'un homme des Éperviers qui est questionnable ?

Quoi qu'il en soit, il y avait tout de même des absents de taille chez les Éperviers, juste en défense, Samuel Carrier, Julien Bahl et Maxime Ouimet n'y étaient pas.  Aussi, David Lacroix (suspension), Marc-André Huot (blessure) et Antoine Houde-Caron (blessure), n'y étaient pas non plus.  Cependant, Antoine Desmeules, Tommy Tremblay, Patrick Lapostolle, Davide Asselin, étaient en uniforme, et Kévin Gadoury jouait avec une grille.  Chez les 3L c'était le premier match de Jonathan Paiement avec sa nouvelle équipe.

L'histoire du match

Après Marc-Antoine Gélinas la semaine dernière et Mathieu Dugas hier, c'était au tour de Karel St-Laurent d'en être à son premier match devant la cage des Éperviers.   Il a définitivement connu un bon match, mais les quatre buts en désavantage numérique ne l'ont pas aidé à se faire justice.

À la 14e minute, c'est un travail d'entrée de zone d'Étienne Brodeur qui est à l'origine du premier but des siens.  Après avoir attiré quelques joueurs dans le coin, il remettait à Davide Asselin puis à Adam Bourque qui s'est suffisamment avancé pour décocher un tir précis dans la partie supérieure et inscrire le premier de la rencontre pour les hommes de Daniel Archambault.  Ce dernier agissait une fois de plus à titre d'entraineur-chef, puisque Christian Deschênes purgeait son dernier match de suspension.

Lors d'une punition à David Massé, l'attaque des 3L qui jusque-là, tournait en rond, voyait Michael Ward s'amener dans la zone payante et d'un tir vif, surprendre St-Laurent à sa gauche pour niveler le pointage 1 à 1.

En 2e, une mauvaise transition en zone défensive locale, ouvre la porte à Maxime Villemaire qui s'est dirigé seul vers St-Laurent, qui lui, faisait le premier arrêt, mais à force de persévérance avec l'aide de Chabot, Villemaire parvint à glisser le disque derrière le gardien sorelois pour donner l'avance aux 3L, 2 à 1.

Un jeu de puissance des Éperviers leur ait profitable quand Thomas Beauregard dirige un lancer vers la cage de Mathieu Corbeil, sur Patrick Lapostolle qui obstruait la vue du gardien, le retour est apparut sur le bâton de André Bouvet-Morrissette qui nivelait le pointage pour les Éperviers.

Pendant une pénalité à Dany Potvin, les 3L entrent en zone ennemie, jusqu'au gardien St-Laurent qui fait le premier arrêt, mais Jean-Philip Chabot à genoux, soulève le disque dans la partie supérieure et redonne les devants aux siens  3 à 2.

En 3e, les hommes de Daniel Archambault se voient refuser un but.  Un coup de sifflet qui a semblé... tardif.  Mais, le jeu s'active chez les 3L et Alexandre Bolduc récupère un retour de Louik Marcotte devant la cage des Éperviers et soudainement c'est 4 à 2. 

Les Éperviers effectuent une remontée, quand Victor Beaulac passe à André Bouvet-Morrissette qui patinait comme une fusée ce soir encore, il attire donc la défensive sur lui et remet à nouveau à Beaulac qui marque avec autorité, son premier dans la LNAH et c'est 4 à 3.

Les Éperviers nivellent grâce à un autre retour de lancer du gardien Corbeil, qui profitera à Kévin Gadoury, sur une passe d'Antoine Desmeules et Étienne Brodeur.

Alors que tout le monde croyait que l'on se dirigeait vers une période de prolongation, Victor Beaulac écope d'une pénalité avec 1:24 à faire dans le match.  Sur le jeu de puissance, Raphaël Bussière vint gâcher le travail de la défensive avec un tir vers le filet qui trouvera le fond du but en se frayant un chemin entre le poteau et la jambière du gardien, au grand désarroi de St-Laurent.  Les 3L l'emportaient donc 5 à 4, avec 4 secondes à faire, une 2e victoire cette saison pour l'entraineur Benoit Laporte.

Au chapitre des lancers 34 - 32 en faveur des Éperviers et le choix des Trois Étoiles : 1- Alexandre Bolduc, 2- Adam Leblanc-Bourque et 3- André Bouvet-Morrissette.

Les Éperviers en seront à un 3e match de suite dès demain, dimanche, à 14h30 au Colisée de Laval pour se frotter aux Pétroliers du Nord.


Kévin Gadoury, à droite, devait jouer avec une grille suite à sa coupure au menton de la semaine dernière. Une coupure assez profonde semblerait-il.


Olivier Caouette est venu bien près

André Bouvet-Morrissette


David Massé

Karel St-Laurent et Antoine Desmeules

PUBLICITÉ
 

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2019