PUBLICITÉ

04 janvier 2020


Les Éperviers remportent un match de série

Samuel Laberge tranche en fusillade avec le but gagnant





Il y avait longtemps que les partisans sorelois n'avaient pas vu, au Colisée Cardin, un match aussi intense et excitant, avec autant de buts, de « up and down », de revirements, d'échappés, d'arrêts de gardiens, etc., dans une même rencontre.  Un vrai match de série.

L'entraineur-chef des Sorelois, Christian Deschênes devait avoir hâte de mesurer l'attaque de son équipe avec la puissante machine offensive de l'Assurancia de Thetford, tenante de la première position au classement dans la LNAH, alors que l'on entame la 2e moitié de saison menant aux séries.  Il a gagné son pari dans un match très offensif, l'emportant en fusillade au compte de 6 à 5.

Tout s'est joué sur les jeux de puissance dans ce match dont les Éperviers ont nettement maîtrisé, en marquant quatre fois en huit occasions, pour une moyenne de 500.  Un match de 49 lancers contre 36 en faveur des Oiseaux.

Après qu'Hugo Carpentier eut fait dévier un lancer d'Éric Bertrand pour ouvrir le pointage dans le match pour l'Assurancia, les Éperviers ont répliqué en inscrivant trois filets de suite; David Massé (Morrissette), puis Marc-André Huot (Dumas, Beauregard) et David Massé (Laberge, Morrissette) sur des jeux de puissances.

Au cours de ce premier vingt, David Lacroix et Thomas Bellemare ont laissé tomber les gants dans un corps à corps qui a laissé sortir quelques crochets de part et d'autre.

5 buts en 2e période

L'Assurancia nivèle le score en 2e période grâce à Dylan Labbé (Bertrand, Carpentier), et Hugo Carpentier (Medley, Bourque) sur un jeu de puissance, ce qui faisait 3 à 3.  Après avoir raté trois chances marquer, dont un poteau, Dany Potvin se fait justice en redonnant les devants aux siens à 9:08 sur un jeu de puissance (Richer, Gadoury) pour voir ensuite Marc-André Huot (Potvin, Beaulac) marquer son 6e de la saison sur un autre power play, et porter la marque 5 à 3.  Mais à 17:59, Simon Bourque viendra réduire l'écart d'un but (Tremblay, Lecours) et le compte est de 5 à 4 après 40 minutes de jeu. 

Un 3e vingt un peu moins vigoureux, plus défensif, qui a quand même offert quelques jeux explosifs à l'occasion.  Sauf que le bon vieux vétéran de 44 ans et ancien des Éperviers, Éric Bertrand, qui revient au jeu après avoir été remercié à titre d'entraineur-chef à St-Georges, a démontré qu'il était loin d'être fini en venant marquer le but égalisateur pour envoyer tout ce beau monde en bris d'égalité.  Bertrand a même été un joueur important pour son équipe ce soir.

Lors de la période de prolongation, le gardien de l'Assurancia Étienne Marcoux, qui faisait face à Marc-Antoine Gélinas, a dû se surpasser contre l'attaque des Éperviers puisque son équipe a écopé de deux punitions.  Les hommes de Dan Groleau (puisque Bobby Baril était absent) ont tout donné pour résister et peut-être avoir une chance de battre Sorel-Tracy en fusillade.

Sauf que, Samuel Laberge a été le seul à marquer en fusillade pour donner la victoire aux Éperviers.  Laberge a d'ailleurs servi la même feinte pour le but gagnant, qu'il avait servi à Cédrick Desjardins à Jonquière il y a deux semaines.  Tout un but !

Ce soir, les 1278 spectateurs ont retrouvé les puissants Éperviers des dernières années pour ce match du retour des Fêtes, ce qui redonne espoir d'une fin de saison excitante au Colisée Cardin.

Les trois Étoiles : 1- David Massé, 2- Marc-André Huot, 3- Étienne Marcoux, mais coup de chapeau à Hugo Carpentier (2b, 2p) et Éric Bertrand (1b, 2p) pour Thetford et Dany Potvin (Éperviers), pour ses chances de marquer.  Samedi, les Éperviers seront à Jonquière pour y affronter une fois de plus les Marquis à 19h30.

Notes : Christophe Losier (Suspension), Gabriel Lemieux (blessure), Joey Ratelle (blessure), Alexandre Giroux (non disponible) et Pascal Pelletier (non disponible), étaient absents pour l'Assurancia, tandis que Étienne Brodeur (Blessure), Olivier Caouette (Blessure) et Samuel Carrier (non disponible), n'y étaient pas du côté sorelois, mais le défenseur Victor Beaulac et l'attaquant Patrick Lapostolle, étaient de retour dans l'alignement de Christian Deschênes.







Victor Beaulac et Hugo Carpentier

PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2020