PUBLICITÉ

23 avril 2020

Assurancia de Thetford
LA CONQUÊTE DE 2015; CINQ ANS DÉJÀ!






Thetford Mines – le 23 avril 2020 – En cette période de confinement au cours de laquelle le monde du sport a été mis en pause comme, d’ailleurs, presque toutes les autres sphères d’activités, quoi de mieux que de ressasser de vieux souvenirs?

Se révélant déjà un exutoire de choix pour échapper aux tracas quotidiens, voilà que le sport (ou, en fait, son absence) fait encore davantage sentir toute son importance en cette ère de pandémie. En effet, alors que les partisans de l’Assurancia de Thetford de la ligue nord-américaine de hockey auraient bien besoin, en ce moment, de se changer les idées en encourageant leurs favoris, ils sont plutôt contraints comme le reste de la population à demeurer à la maison. Voilà qui s’avère d’autant plus frustrant que les astres semblaient bien alignés en faveur de la formation thetfordoise qui était promise à une longue route ce printemps et que rien ni personne ne semblait en voie d’arrêter.

Si, malheureusement, tous les scénarios évoqués n’ont pu se réaliser, les partisans thetfordois peuvent toutefois se remémorer les souvenirs du printemps 2015, lequel s’était conclu par le deuxième championnat des séries éliminatoires de l’histoire de l’équipe. Les prochains jours marqueront donc le cinquième anniversaire de cette inoubliable conquête.

Un long parcours

Ironie du sort, c’est le 13 mars que l’épopée de l’Isothermic s’est amorcée en 2015, soit à la date même à laquelle l’Assurancia devait entreprendre les séries éliminatoires, cette saison.

Cette année-là, la troupe dirigée par Bobby Baril qui avait terminé au troisième rang du classement croisait le fer avec les 3L de Rivière-du-Loup en première ronde des séries. Détenant l’avantage de la patinoire, les Thetfordois prenaient les devants 2 à 0 avant de voir leurs rivaux créer l’égalité dans la série. Victorieux lors du cinquième match, l’Isothermic poussait les 3L face à l’élimination, mais ceux-ci résistaient en forçant la tenue d’une septième et ultime rencontre. Inspirée par une foule nombreuse, l’Isothermic l’emportait 7 à 3 pour mériter une place dans le carré d’as.

Tombeurs des Prédateurs de Laval en première ronde, les Marquis de Jonquière se frottaient aux Thetfordois en demi-finale. En vertu de leur deuxième position en saison régulière, les Jonquiérois, champions défendants, débutaient la série à domicile. Cela n’empêchait pas l’Isothermic de se donner les devants grâce à un gain de 6 à 5 en prolongation. Moins de 24 heures plus tard, il récidivait à nouveau en surtemps, cette fois 2 à 1, pour se donner deux victoires d’avance.

Le week-end suivant, Bobby Baril et son groupe signaient un gain de 3 à 2 à Jonquière pour prendre les devants 3 à 0. L’équipe s’inclinait toutefois à domicile le lendemain et se voyait forcée de retourner au Saguenay le 16 avril. Qu’à cela ne tienne, l’Isothermic allait y inscrire la victoire pour une troisième fois sur la patinoire des Marquis et une troisième en prolongation dans cette série grâce à un triomphe de 3 à 2.

Cette victoire octroyait donc à l’Isothermic une participation à la finale face aux champions de la saison régulière, les Éperviers de Sorel-Tracy. Les Sorelois se présentaient comme les favoris puisqu’ils avaient devancé l’Assurancia par 17 points au classement de la saison. Ayant précédemment défait les River Kings de Cornwall et le Blizzard de Trois-Rivières en sept matchs chacun, les Éperviers trébuchaient dès le départ alors que l’Isothermic signait une première victoire de 3 à 1. Galvanisés par ce formidable élan, l’équipe répétait l’exploit dès le lendemain, cette fois au compte de 2 à 1.

Le match numéro 3 disputé sur la patinoire des Éperviers allait sans doute faire foi de tout. Une victoire des Éperviers les ramènerait dans la série, tandis qu’un gain de l’Isothermic le placerait aux portes d’un deuxième championnat en quatre ans. À l’issue d’une lutte sans merci, les Thetfordois triomphaient 4 à 3 en prolongation et s’offraient la possibilité de sabler le champagne le lendemain devant leurs partisans.

2 mai 2015

Démontrant tout leur sens du spectacle, les joueurs de l’Isothermic se donnaient rapidement les devants 4 à 0 dans ce quatrième affrontement. Alors que les partisans croyaient la victoire assurée, les visiteurs devaient leur donner des sueurs froides en ramenant la marque à 4 à 3 avant que Nicolas Corbeil n’inscrive le but d’assurance dans un filet désert pour concrétiser la conquête de la Coupe Vertdure.

Au terme de la rencontre, alors que tous ses coéquipiers festoyaient au centre de la patinoire, le gardien Gabriel Girard était désigné le joueur par excellence des séries. Le moment était venu de célébrer!






PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2020