PUBLICITÉ

16 mars 2019


Marc-André Huot conduit les Éperviers à un gain de 4 à 3






(Jean Doyon) - Devant 1918 spectateurs au Colisée Cardin, les Éperviers de Sorel-Tracy l'ont emporté au compte de 4 à 3 face aux Marquis de Jonquière.  Un match ponctué de plusieurs pénalités.  4 des 7 buts du match furent inscrits lors d'avantage numérique.  Marc-André Huot a conduit les siens à la victoire avec un match de deux buts et une passe, et les Sorelois reprennent donc les devants dans la série 2 à 1.

Cinq buts en première

Il ne fallait pas se faire prendre pour indiscipline en première période puisque les quatre premiers jeux de puissance ont couté un but à chacune des deux équipes.  C'est ainsi que Mathieu Brisebois d'un tir de la pointe a déjoué dans son déplacement le gardien Marc-Antoine Gélinas sur le premier jeu de puissance des Marquis.

C'est alors que Marc-André Huot marquait le premier de ses deux buts en faisant dévier un tir des poignets de la part de Louis Mandeville, derrière le gardien Cédrick Desjardins.  David Massé était en contrôle hier soir particulièrement en zone ennemie, et sortant avec la rondelle de derrière le but des Marquis, il s'est amené devant Desjardins pour loger le disque dans le filet et faire 2 à 1, sur une punition aux Marquis.

Sur un retour de lancer de Yanick Riendeau par la bande derrière le gardien, Dannick Paquette a été très rapide à faufiler la rondelle derrière Gélinas pour niveler le pointage 2 à 2 à 16:48 toujours en première période.   Mais, avec moins de deux minutes à la période, Étienne Brodeur vient redonner les devants aux Éperviers sur un tir des poignets d’une précision chirurgicale.  Plusieurs étaient d'avis que c'était le jeu clé du match.  Les Éperviers quitteront pour le vestiaire en avant 3 à 2 dans la rencontre.

En milieu de 2e période, une mystérieuse demi-panne de courant survient au Colisée Cardin, qui fait éteindre la moitié de l'éclairage de patinoire de l'amphithéâtre.  Le jeu reprenait après une bonne quinzaine de minutes d'interruption et c'est à 16:43 que Christian Ouellet remettait les pendules à zéro grâce à son premier but des présentes séries.  3 à 3.

Les pénalités pleuvent au dernier tiers temps, et les deux équipes réussissent à survivre à un double désavantage numérique.  Mais, Marc-André Huot sème l’hystérie dans le Colisée Cardin, bien posté dans l’enclave, l’attaquant vient inscrire son second de la soirée alors que ce dernier fait dévier le tir de Maxime Ouimet. Les Éperviers sont en avant 4 à 3.

Quelques minutes plus tard, André Bouvet-Morrissette vient faire dévier un tir venant également du point d’appui, toutefois les officiels refusent le but prétextant à tort que la rondelle avait été touchée plus haut que la hauteur permise.

Le match se termine dans une séquence plutôt disgracieuse, suite à une collision assez sévère d'Alexandre Quesnel sur le gardien Gélinas, ce qui a provoqué une échauffourée générale en zone soreloise.  Sous les yeux de l'officiel, Jonathan Diaby en a profité pour frapper au visage Mathieu Dumas, qui était par terre, et qui cherchait plutôt à se protéger. 

À la reprise du jeu, le coach Deschênes envoie David Lacroix avec 2.9 secondes à faire au match et ce dernier décide d'aller régler le compte de son ancien coéquipier Yann Joseph qui a mis plusieurs minutes à se relever.  Diaby et Lacroix écoperont tous deux d'une majeure de cinq minutes et seront suspendus pour les quatre prochaines rencontres.

Les partisans sorelois qui s'ennuyaient de la bonne vieille rivalité Sorel-Tracy/Jonquière d'antan ont été servis. 

Les lancers 39 - 28 en faveur des Éperviers et le choix des trois Étoiles : 1- Marc-André Huot (2b, 1p), 2- Mathieu Dumas, 3- Mathieu Brisebois (1b, 2p).   Pour les Oiseaux, Mandeville, Ouimet et Gadoury ont terminé la soirée avec deux passes, même chose pour Yannick Riendeau avec les Marquis.

Le match #4 de cette série quart de finale sera à l'affiche dès ce soir à 19h30 au Palais des Sports de Jonquière, et sera retransmis à la radio de CJSO et sur le LNAH.tv au cout de 5$.



... avec extrait du communiqué de Kévin Lusignan


Marc-André Huot en avait long à dire à Dannick Paquette

Durant la panne, le DJ André Galien a animé l'assistance qui s'est amusée.





PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2020