PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

22 mars 2019


Les Éperviers l'emportent et passent en demi-finale !






Les Éperviers de Sorel-Tracy ont mis fin au suspens ce soir (jeudi) au Colisée Cardin dans cette série quart de finale les opposants aux Marquis de Jonquière, en l'emportant par blanchissage au compte de 4 à 0.  Les Éperviers passent donc en demi-finale et croiseront le fer contre les surprenants COOL FM de St-Georges.

Il n'aura fallu que cinq rencontres à l'équipe de Christian Deschênes pour passer au travers des très indisciplinés Marquis de Benoit Gratton.  Sauf que les Éperviers ont véritablement joué le plan de match ce soir; resserrer en zone neutre et attendre les occasions, et ce, avec la complicité du gardien Marc-Antoine Gélinas qui a été magistral et parfait.

Deux buts en première, tout d'abord le 3e des séries de David Rose, mais sur une feinte et une passe parfaite de Benjamin Rubin, qui a très bien joué ce soir.  Rubin a même été victime d'un plaquage par-derrière en 3e, il s'est fortement heurté la tête sur la rampe. 

Mais, même blessé à la bouche, il est revenu au banc quelques minutes plus tard en indiquant à son entraineur que s'il avait besoin de lui, il était prêt.  Ce que fit Deschênes.

Dans cette série le jeu de puissance des Éperviers a bien fonctionné.  Marc-André Huot, libre dans l'enclave, enfile lui aussi son 3e des séries sur un retour de lancer de Louis Mandeville.   C'est 2 à 0 pour Sorel-Tracy après 20 minutes de jeu dominées par les Éperviers 15 tirs au but contre 6.

En 2e, seul David Massé fait bouger les cordages.  Il marque son 6e des séries d'un puissant tir des poignets qui a légèrement dévié sur la jambière de Malouin, haut en entrant dans la zone des Marquis.  Cependant, ce fut l'une des périodes les plus excitantes des séries avec du jeu très rapide, intense, plus discipliné avec plusieurs chances de marquer de part et d'autre.  Les deux gardiens en présence ont été solides.

On aurait cru que les Marquis entreprendraient la 3e période la pédale au fond... pourtant non, c'était plutôt la prudence pour une bonne partie et même la monotonie à l'occasion.  Puis, au moment où l'on sentait les Marquis prendre leur élan, Dannick Paquette vint contrecarré les chances de son équipe de revenir dans le match et écopant d'une majeure de cinq minutes pour mise en échec par-derrière, sur Beanjamin Rubin. 

Ce geste lui coutera également de deux matchs de suspensions lors de leur prochaine série.

Étienne Brodeur se fait prendre à 16:40 pour coup de bâton et purgera un deux minutes de punitions.  Avec le gardien retiré, les Marquis entament le jeu de puissance à 6 contre 4, mais Maxime Robichaud vint cloué le cercueil de l'adversaire en dégageant son territoire par la bande, d'une rondelle qui a terminé sa course dans une cage déserte.

Quelques pénalités seront décernées en fin de match, ce qui donnera un avantage numérique aux Sorelois, qui écouleront le temps sans fracas, jusqu'à entendre la sirène de la fin de rencontre.   Compte final 4 à 0, et un blanchissage en série qui ira à la fiche de Marc-Antoine Gélinas, et ce, devant 1558 spectateurs.

Les lancers 34 - 18 en faveur des Éperviers, seulement 2 lancers sur Gélinas en 3e, et le choix des Trois Étoiles 1- Marc-Antoine Gélinas, 2- David Massé, et 3- Marc-André Huot.

Les Éperviers affronteront le COOL FM de St-Georges dans 2 semaines, en demi-finale. 

De leur côté les Marquis devraient affronter les 3L de Rivière-du-Loup la fin de semaine prochaine, dans une série 2 de 3 (Repêchage), et le gagnant de cette série se mesurera à l'Assurancia de Thetford dans l'autre demi-finale.



Avant la rencontre, les Éperviers ont rendu hommage au commentateur sportif, Gilles Péloquin, qui a fait la mise au jeu officielle.






PUBLICITÉ
 
 
Bookmark and Share

PUBLICITÉ

------------------------

PUBLICITÉ

--------------------------------------

Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2019