PUBLICITÉ

28 avril 2019

Finale Match #2
Les Marquis nivellent la série

Photo ANDRÉ





Les Marquis ont connu un meilleur match que la veille à Sorel-Tracy et ont remporté le match #2 de la finale 2019 de la LNAH au Palais des Sports de Jonquière par un pointage de 5 à 4.

Devant l'une des plus grosses foules de la saison au Palais des Sports, 2070 spectateurs, les amateurs de hockey de Jonquière ont vu Danick Paquette connaitre un bien meilleur match que la veille avec deux buts, tandis que Gabryel Paquin-Boudreau, Christian Ouellet et Yann Joseph ont terminé le match avec chacun un but. 

Pour Sorel-Tracy, trois de leurs quatre buts ont été marqués lors de jeu de puissance, mais seulement deux joueurs des Éperviers ont fait bouger les cordages, soit Étienne Brodeur et Marc-André Huot, avec chacun deux buts.

C'est Gabryel Paquin-Boudreau qui ouvre le pointage dans cette rencontre, mais Étienne Brodeur nivelle le score vers la mi-période avec son 11e des présentes séries.  À 17:57, Danick Paquette redonne l'avance aux siens avec son 5e des séries.

Yann Joseph déjoue Marc-Antoine Gélinas et ajoute à l'avance des siens avec son 3e à 2:08, mais 48 secondes plus tard Marc-André Huot y va de son 7e et c'est 3 à 2.   Encore une fois, Paquette en ajoute un de plus en toute fin de période, avec son 6e des séries, et après 40 minutes de jeu c'est 4 à 2 Jonquière.

MA Huot ramène le pointage à 4 - 3 en 3e période, avec son 2e du match sur un jeu de puissance à 9:02, mais Christian Ouellet marquera le 5e des Marquis à 9:51.  Étienne Brodeur redonne espoir aux Éperviers avec son 2e du match en avantage numérique à 13:05, mais Cédrick Desjardins et ses Marquis résisteront jusqu'à la fin pour remporter le match et niveler la série 1 à 1.

Les lancers 33 - 31 en faveur de Sorel-Tracy, et les Trois Étoiles 1- Jean-Simon Allard, 2- Alexandre Quesnel, 3- Danick Paquette.

Pour l'entraineur Benoit Gratton, les siens ont joué un bien meilleur match que la veille.  «Hier, on dirait que l'on n’arrivait pas à s'ajuster aux Éperviers, mais ce soir on a joué un match de série.  On a fait un peu de vidéo avec les joueurs aujourd'hui, on a parlé ensemble de ce que l'on ne voulait pas et nous nous sommes ajustés.  En tout cas, c'est lfun de jouer avec une bonne foule et une ambiance comme ce soir. »  Sans vouloir y aller de déclarations incendiaires, Gratton est d'avis que le match de ce soir était plus robuste que la veille.  « Il s'est donné beaucoup de coups. »

Pour le coach Christian Deschênes le ton était un peu plus différent au téléphone.  « On a fait cadeau des deux premiers buts et par la suite on a dû courir après le pointage pour le reste de la partie.  De plus, j'ai perdu deux joueurs en raison de blessures en première (Houde-Caron et Bouvet-Morissette), et Rose a subi une coupure au visage en 3e.  Alors on a joué avec un personnel réduit.  La différence est que ce soir les Marquis ont "closé" leurs chances.  Mais, avec le gardien enlevé, la dernière minute et demie du match a été folle.  On a frappé le poteau deux fois, en plus d'une rondelle qui a roulé sur la ligne rouge.  De toute façon, on est en finale et on s'attendait à ça.  On va se reprendre vendredi prochain. », concluait Christian Deschênes.









PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2019