PUBLICITÉ

04 mai 2019


Étienne Brodeur donne la victoire aux Éperviers






À égalité 1 à 1 dans cette série, c'était la 3e rencontre de la grande finale de la LNAH 2019 entre les Marquis de Jonquière qui rendaient visite aux Éperviers à Sorel-Tracy.  Devant la plus grosse foule de la saison au Colisée Cardin, 2638 spectateurs, les Éperviers ont repris l'avance dans ce tournoi printanier avec une victoire de 1 à 0.

Étienne Brodeur a été l'unique marqueur de la soirée, et il a été à son meilleur lors des deux premières périodes.  Mais, en toute honnêteté, ce ne fut pas le match de l'année.  Le match était certes à un certain niveau d'intensité, tantôt avec une défensive hermétique, tantôt du jeu très ouvert, quelques bons arrêts des gardiens, mais rien pour nous tenir sur le bout de notre siège..., autant que vendredi dernier.

Les deux équipes ont joué de prudence, bien que les Éperviers ont nettement dominé au chapitre des lancers durant cette rencontre, avec 37 - 24.  Il faut tout de même saluer le travail du gardien Cédrick Desjardins, souvent laissé à lui-même, qui a gardé son équipe dans le match tout au long de la rencontre.

Retour au jeu surprise du côté des Éperviers, Maxime Charron qui n'a joué que 20 parties cette saison était de retour dans l'alignement.  David Rose était également en uniforme, mais il jouait avec une visière complète, conséquence d'une coupure au visage subie lors du dernier match à Jonquière.  Cependant, il a essuyé une charge de Danick Paquette le long de la rampe en fin de match qui a ébranlé le petit attaquant des Éperviers.

L'absent de taille chez les Éperviers était André Bouvet-Morrissette, blessé, et on en sait pas plus pour l'instant.  Pour les Marquis, Jean-Michel Bolduc n'était pas de la rencontre de même que Ryan Sullivan, et le défenseur Spiro Goulakos est arrivé tard au premier vingt.

Une première période beaucoup moins explosive que ce que l'on s'attendait, les officiels ont toutefois été généreux des deux côtés à décerner des pénalités dans ce premier vingt, mais celui qui est venu le plus proche de marquer fut justement Maxime Charron, lors d'un désavantage numérique, quand il a récupéré une rondelle abandonnée au centre pour s'amener seul devant Cédrick Desjardins.  Charron a frappé la barre horizontale.

Alors que Diaby et Brisebois avaient les yeux ailleurs, le meilleur marqueur des séries, Étienne Brodeur réussit à se faire oublier derrière le but de Desjardins.  Pendant que Huot et Gadoury faisaient le travail devant le but des Verts, Brodeur s'amène dans l'enclave, seul, Huot lui glisse le disque et le #93 a eu tout le temps voulu pour battre Desjardins du revers.  Brodeur ouvre la marque en 2e, à 1:14min.  C'était son 13e des séries.

La robustesse monte d'un cran en milieu de 2e, encore plusieurs pénalités sont décernées, mais rien n'aboutit pour Sorel-Tracy qui multiplie les tirs sur le gardien des Marquis.  Malgré plusieurs chances de marquer en 2e, David Massé a de la difficulté à acheter un but.  Toutefois, après 40 minutes de jeu, c'est toujours 1 à 0, Sorel-Tracy.

Une 3e période très défensive, si l'on peut dire, les arrières sorelois ont été très difficiles à négocier durant tout le match et encore plus en 3e.  Le gardien Marc-Antoine Gélinas a fait le travail et même avec Desjardins retiré, les Marquis ont été incapables de se faire justice.

Le match se termine finalement avec un score de 1 à 0.  Les Éperviers mènent ainsi la série finale 2 à 1.  Le prochain match aura lieu demain soir 20h au Palais des Sports de Jonquière.

Les Trois Étoiles (selon le Semipro Magazine) : 1- Étienne Brodeur, 2- Cédrick Desjardins, 3-Marc-Antoine Gélinas








PUBLICITÉ
 

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2019