PUBLICITÉ

10 juin 2019


Christian Deschênes se veut rassurant quant à l'avenir de la LNAH

Il existe une très bonne relation entre Christian Deschênes et le maire de la ville de Sorel-Tracy, Serge Péloquin. Ici sur cette photo prise samedi dernier lors de la parade de la Coupe Vertdure, les deux hommes font le signe 2, pour deux "coupes" en deux ans.





(Jean Doyon) - L'Assemblée Générale Annuelle (AGA) de la Ligue Nord-Américaine de Hockey a eu lieu la semaine dernière alors que se réunissaient les gouverneurs des six équipes du circuit Laplante afin de préparer la prochaine saison, soit celle de 2019-2020.

Fidèle à ses habitudes, la Ligue n'a émis peu ou pas de communications suite à ce week-end, laissant ses amateurs sans nouvelles. 

Sauf qu'un article de Johanne St-Pierre paru dans Le Quotidien nous informait que la LNAH accordait aux Marquis de Jonquière un sursis jusqu’au 20 juin, pour confirmer le retour de l’équipe au sein du circuit.  « À défaut de trouver des acheteurs, ce sera la ligue qui prendra l’équipe en tutelle et veillera à la relocaliser.» , pouvait-on lire.  Rien, une fois de plus, pour mettre un terme à l'éternelle incertitude qui plane au-dessus de la tête de cet excellent calibre de hockey senior.

Rappelons qu'au mois de mai dernier les Marquis de Jonquière annonçaient qu'ils étaient à la recherche de nouveaux propriétaires pour diriger les destinées de l'équipe, puisqu'après sept ans passés à la direction de l’organisation, Éric Claveau (le propriétaire), indiquait qu’il ne serait pas de retour la saison prochaine.

Le copropriétaire des Éperviers de Sorel-Tracy, Christian Deschênes, a bien voulu rassurer un peu tout le monde lors d'une entrevue réalisée avec lui quelques secondes avant de prendre part à la parade de la Coupe Vertdure samedi dernier dans les rues de la ville.

« C'est certain qu'il va y avoir une saison l'an prochain. », confirmait-il avec assurance.  « Du côté de St-Jérôme il y déjà deux options sur la table, mais on est confiant que ça va rester à St-Jérôme.»

« Du côté des Marquis, c'est sur que ça va rester là, c'est une question d'offre et de la demande.  Il y a des personnes qui veulent l'équipe, peut-être pas au prix qu'on a entendu, mais c'est rare que ce genre de transaction se règle rapidement.  Sauf que la Ligue devait mettre une date limite, soit le 20 juin, alors je pense que ça va faire en sorte que ça va accélérer le processus.»

Il devenait incontournable de lui demander des nouvelles du "messie", c'est à dire, l'expansion du circuit.  « Des gens d'un groupe d'expansion étaient parmi nous en fin de semaine et ils ont participé aux discussions, sans droit de vote.  Mais, ils ont tout de même donné leur opinion, chose que nous avons appréciée.   Eux, ils ont des choses à régler de leur côté, mais nous sommes confiants.», concluait Deschênes.


PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2019