PUBLICITÉ

17 septembre 2021

Pétroliers du nord de Laval
Deux autres vétérans s’entendent avec les Pétroliers du Nord

-Sasha Pokulok et Dannick Paquette avec les Pétroliers en 2021-2022





Après Maxime Macenauer et François Bouchard, c’est au tour de deux autres vétérans d’officialiser leur retour avec la formation lavalloise. En effet, Sasha Pokulok et Dannick Paquette, deux piliers chez les Pétroliers, ont conclu une entente avec le directeur-gérant Pierre Pelletier.


Les deux joueurs n’ont plus besoin de présentation étant bien établis dans la LNAH.. Rappelons-nous que Sasha Pokulok avait connu une incroyable saison 2019-2021 terminant au premier rang des marqueurs de la ligue avec une impressionnante récolte de 60 points dont 21 buts. Pour un défenseur, il s’agit d’un exploit peu commun que de remporter un championnat des marqueurs. Pokulok, grand spécialiste de l’avantage numérique, est doté d’un imposant physique, d’un coup de patin fluide et d’un tir d’une puissance dévastatrice sans compter la précision chirurgicale de celui-ci. En 275 parties dans la LNAH, Sasha a cumulé 252 points soit une excellente moyenne de 0,92 point par match.

Questionné à savoir quels étaient ses objectifs à l’aube de cette prochaine saison, Sasha y voyait une similitude avec ceux de la dernière saison :« Aider l’équipe du mieux que je peux autant offensivement que défensivement. Je me sentais bien et en confiance au début de la dernière saison. Je me sens de la même manière cette année. Je joue avec confiance et passion. Je crois que c’est la clé du succès. J’avais repris goût à jouer au hockey et honnêtement ce fut ma meilleure saison de hockey. Cette année, nous avons un super groupe de joueurs et il y a des jeunes très rapides qui veulent se faire une place. En mars 2020, tout a été mis sur pause, mais on reprend avec le même mindset (sic) et je m’attends à rien de moins que des performances semblables pour nous. Les partisans vont être aussi affamés que nous et ça risque d’être l’enfer au Colisée. Je leur dirais d’être bruyants et d’être nombreux. Nous nous sommes ennuyés pendant cette pause », déclarait-il.

Le fruit d’une transaction

Une autre pièce importante de l’échiquier est la nouvelle acquisition des Pétroliers soit Dannick Paquette. Le robuste attaquant obtenu lors d’une transaction avant le repêchage tenu à Saint-Georges à l’été 2020, n’a jamais eu la chance de porter l’uniforme des Pétroliers du Nord. Produit des Maineiacs de Lewiston, Dannick a disputé 324 parties dans la ECHL amassant 171 points en plus de totaliser 1272 minutes de pénalité. Dans la LNAH, il disputa deux saison à Jonquière et y enregistra 62 points en 62 parties. Qualifié d’agitateur, Dannick peut vous faire très mal autant au tableau indicateur, qu’il peut en faire mal paraître plusieurs au niveau des coups d’épaule.

« Je suis hyper motivé. Jouer près de chez moi devant ma famille et mes amis et ce à tous les matchs locaux c’est quelque chose que je souhaitais depuis longtemps. Ça va vraiment être le fun(sic) pour moi. Depuis que je suis junior que je suis à l’étranger. J’aime bien ce que je vois sur la glace depuis mon arrivée. Les Pétroliers avaient déjà une excellente équipe avec de bons gros joueurs et là on voit d’excellents jeunes se greffer au noyau. Nous allons être très compétitifs. On ne se le cachera pas, tout le monde le sait; nous sommes des aspirants légitimes et je ne vise rien de moins que le championnat avec les Pétroliers. Nous devons performer et je m’attends à une grosse, une très grosse saison à Laval », affirmait Dannick Paquette.

Pour Pierre Pelletier, l’équipe prend forme. L’ajout de Paquette et Pokulok était deux priorités. « L’ajout de Dannick est un gros plus pour les Pétroliers. Nous n’avons pu profiter de notre transaction la saison dernière. Il va être populaire à Laval et les gens vont l’adorer. Non seulement c’est un joueur robuste, mais il sait jouer au hockey et va engendrer sa part de points. En ce qui concerne Sasha, je suis tellement heureux de ravoir ce joueur avec nous. Il y a quelques années tout le monde n’en avait que pour les bagarreurs dans la ligue et aujourd’hui on me parle tellement souvent de Sasha Pokulok. Sasha est un atout incroyable. Le voir arriver à l’aréna avec le sourire accroché aux lèvres et le sentir heureux de rentrer dans le vestiaire est très inspirant pour ses coéquipiers. »
 

PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2020