PUBLICITÉ

09 juin 2022


Christian Ouellet refuse de se joindre aux Bâtisseurs






Dans l'édition du jeudi 9 juin du Journal Le Quotidien de la journaliste Johanne Saint-Pierre, l'attaquant des Marquis de Jonquière, Christian Ouellet se dit déçu de la tournure des événements et n’a pas l’intention de s’aligner avec les Bâtisseurs de Montcalm la saison prochaine, dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

Le 42 des Marquis a indiqué qu’il se joindra plutôt au CHS Autocar Jeannois de Saint-Bruno, à deux pas de chez lui, tout en continuant d’oeuvrer comme entraîneur avec les Jeannois du Collège d’Alma et les Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma.

L’attaquant de cinq saisons avec les Marquis est d’autant plus désappointé qu’il comptait se remettre en forme durant la belle saison dans le but d’aider son équipe, mais aussi parce qu’il souhaitait profiter des quelques années qui lui restent dans le circuit professionnel pour concrétiser son rêve de remporter la coupe Vertdure devant les partisans au Palais des sports. Car les trois fois que les Marquis ont remporté le match décisif de la finale, c’était toujours sur la glace adverse.

Bien sûr, le DG et entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, l’avait prévenu qu’il ne ferait pas partie des joueurs protégés lors du repêchage d’expansion, comme tous les joueurs de la région d’ailleurs. «Ça fait longtemps qu’on en parle, mais quand tu es dans la ligue et que tu es dans une équipe éloignée comme celle de Saguenay, tu vas avoir des gars de la région le plus possible. Ce sont des coûts de moins pour l’organisation et ça attire du monde de plus. De plus, on a la chance de jouer près de chez nous et on a une fierté de jouer pour notre équipe», rappelle-t-il.

Dans son cas, ça faisait partie des facteurs qui l’avaient incité à quitter l’Europe pour revenir dans la région. «Avec la LNAH, c’était une ligue compétitive et une bonne équipe à côté de chez nous», ajoute-t-il. C’est pourquoi il n’a pas l’intention de se farcir tout seul des heures de voyagement en voiture, à travers les tempêtes. Il a d’ailleurs beaucoup de respect pour ses coéquipiers qui l’ont fait et leur lève son chapeau, mais à bientôt 31 ans, il préfère passer son tour.

« Il me reste encore trois ou quatre bonnes années de hockey et j’avais vraiment le goût de me surpasser. J'avais le goût de gagner à nouveau une coupe avec les Marquis, mais (si ça reste comme maintenant), ça va mettre un terme à ma présence dans la LNAH. Je suis un passionné de hockey et je trouve ça vraiment plate. » — Christian Ouellet

Pour sa part, il continuera de travailler avec les Jeannois d’Alma qui aimeraient bien se reprendre la saison prochaine après avoir été stoppés en demi-finale cette année.

PUBLICITÉ

 
Bookmark and Share


PUBLICITÉ

--------------------------------------

PUBLICITÉ


Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2022